Question #EBG pour JF Copé à la convention du numérique de l’UMP (#umpnum)

Réuni en convention sur le numérique, le parti majoritaire détaille ses 45 propositions sur le sujet pour 2012.

D’après PublicSenat :  Principales mesures : garantir la neutralité d’Internet et faire de la France, un pays leader en matière de numérique. « Faire du déploiement du très haut débit un grand projet national d’infrastructures, avec un pilotage national », « créer une matière spécifiquement dédiée à Internet et au numérique au collège et au lycée », « faire de la neutralité un objectif politique », « rendre plus effectif le droit d’accès aux données publiques », « créer une CNIL  européenne ». Pour son projet 2012, l’UMP a émis 45 propositions relativement ouvertes sur le numérique, différant même parfois du gouvernement. Le parti majoritaire se réunit ce mardi après-midi pour en discuter lors d’une convention spéciale. Baptisée « Révolution numérique : le meilleur reste à venir », la convention traite de deux thèmes : comment le numérique peut-il améliorer nos vies et, le numérique, un gisement de croissance et d’emplois pour la France ? Selon Laure de la Raudière, secrétaire nationale en charge du numérique, « l’UMP souhaite mettre le numérique au cœur de la campagne présidentielle de 2012. » Quatre axes majeurs ont été dessinés par le parti majoritaire, parmi lesquels se situent les 45 propositions.

Au nom de l’EBG, j‘ai pu poser une question et faire une observation concernant l’adoption récente par les parlementaires néerlandais qui ont inscrit dans la loi le principe de neutralité totale du net. J’ai demandé ensuite à Jean-François Copé et aux parlementaires présents, quel était leur point de vue sur cette focalisation sur l’esprit et les principes plutôt que les applications et les décrets. Ce qui donnerait du champ pour chaque acteur pour créer, développer des offres tout en prenant leurs responsabilité en terme de neutralité.

JF Copé a montré son ouverture à l’idée de définir une loi-cadre dans ce domaine. Il pense qu’il faut poser les droits mais aussi les devoirs des partis prenantes de l’écosystème… Une réponse peu étonnante du représentant du parti des droits et de devoirs.

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s