2012 sur twitter : Arnaud #Montebourg twitté avec sympathie

Si les réseaux sociaux sont aujourd’hui largement inscrits dans les pratiques du web ( plus de la moitié des internautes y passe une fois par jour)  twitter a pour sa part connu en france un démarrage lent. Jugé un peu technique et geek. Il a fallu du temps pour justement que sa simplicité devienne peu à peu un avantage perçu.
L’utilisation massive de smartphone a aidé son adoption, tant il est vrai que le service se marie bien à la mobilité par sa simplicité.

D’après une étude récente menée par Semiocast nous pourrions conter 3,3 millions de comptes en France dont la moitié serait actif soit 1,6 millions d’utilisateurs.  L’étude est assez sérieuse et utilise les données de géolocalisation, information de profil ainsi que la langue utilisée pour déterminer une présomption de nationalité.

On comprend bien que twitter étant plutôt le réseau social des passions ( selon leurs propres termes) que le débat politique pourrait s’y déplacer. A ce titre j’avais eu l’occasion de parler dans ce blog des expériences américaines et françaises dans ce domaine.

Le Twittoscope nous donne une idée des personnalités les plus actives sur twitter, selon unétude organisée par semiocast, TnnSofres, TF1 et Metro

La méthodologie selon les sponsors : “l’ensemble des tweets qui mentionnent chacune des personnalités politiques en langue française sur Twitter a été recueilli entre le 1er et 31 janvier 2011.

Le recueil des messages : se fait à partir de mots-clés (sur la base d’une liste d’environ 140 personnalités politiques majeures en France) en tenant compte du nom, du prénom, des surnoms et des abréviations (par exemple « DSK », « Sarko » ou « MAM »)… Cette liste est évolutive et pourra être complétée selon l’actualité.

Le filtrage : sert à éliminer de manière automatique tous les messages citant des homonymes. Cette technique permet de garantir par exemple que les messages parlant de Royal évoquent bien la présidente du Conseil Regional de Poitou-Charentes et non l’adjectif ou une marque commerciale. De même, les messages parlant de Marine Le Pen sont distingués de ceux citant son père, etc…"

Les données brutes sont postées chez SemioCast qui est l’entreprise en charge de collecter, trier et analyser les données.

Ceci permet de voir que DSK continue à intéresser la twitosphere mais que peu à peu de nouveaux entrants font leur apparition en haut du classement.

A noter le bon niveau de Segolene Royale, Martine aubry qui remonte fortement et l’arrivée dans le classement de … Jacques Chirac.

D’autres, jusqu’alors absents dans le Top 20, font leur entrée. C’est le cas de François Hollande. Le candidat aux primaires socialistes intègre directement la 11e place du classement.

Pour sa part, François Bayrou permet, pour la première fois, aux centristes d’être présents dans le Twittoscope puisqu’il occupe la 13e place. Et ce, peu après la création de son compte sur le réseau social, le 31 mars dernier.

image

 

Meilleure critique positive par les twittos  de Arnaud Montebourg qui se partage le palmarès depuis début 2011 avec Eva Joly et Ségolène Royal.

Arnaud  Montebourg a une campagne assez forte sur internet et il avait marqué un moment important avec la parution de ses vidéos virales qui avait frappé les esprits. 

image

Sur son blog, il a un ton très personnel, capable de toucher le lecteur habitué à ce type de discours simple et direct :

Depuis une semaine, je me suis rendu sur deux sites victimes de la désindustrialisation : Saint-Claude et Dreux. J’ai pu mesurer, localement, l’immense attente de nos concitoyens. Ouvriers, ingénieurs, cadres ou retraités des entreprises concernées, tous partagent un même souci : réindustrialiser notre pays. Mon protectionnisme est industriel, social et environnemental. Il n’est pas purement défensif mais vise à protéger pour innover. De cela nous avons longuement parlé pendant ces journées de campagne, dans le Jura ou dans l’Eure-et-Loir, nous avons parlé. […]

Dans le même temps, dans les salons, les Ministères et les officines un seul mot d’ordre : « Haro sur la démondialisation ! » Voilà en effet le slogan commun à une coalition hétéroclite qui, quand elle ne manie pas l’insulte argumente assez sommairement son opposition à la démondialisation : « ringard », « réactionnaire », « irresponsable »…

C’est assez plaisant de voir le candidat porter un propre jugement sur les critiques qu’on lui oppose, du coup on se sent plus proche de son engagement qu’on le partage ou pas.

Ca ne l’empêche pas dans son billet du 14 juillet de reprendre des allures plus lyriques en faisant sonner la corde sensible de la république… surtout la 6eme…

L’élection présidentielle est un peu une fête nationale : c’est ce qui nous permet de nous retrouver autour d’un projet commun à notre pays, de faire société. Avec la démondialisation, avec la 6ème République, nous avons la possibilité de renouer les fils de notre propre histoire, ouverte sur le monde, respectueuse et généreuse. En ce jour de fête nationale, c’est d’abord à cette France là que je pense et que je veux apporter mon dévouement et mon engagement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s