Les réseaux sociaux sont mortels

Les premiers adeptes ont tendance à se détourner de leurs anciens réseaux favoris. Crédits photo : MISHA JAPARIDZE/ASSOCIATED PRESS
L’irruption d’une nouvelle offre sur le marché, avec Google +, oblige les acteurs établis à se réinventer.

Après sept ans d’existence, la crise de couple guette Facebook et ses utilisateurs les plus fidèles. En effet, les premiers adeptes des réseaux sociaux commencent à s’en détourner, révèle une étude du cabinet de conseil Gartner menée auprès de 6 295 internautes âgés de 13 à 74 ans dans onze pays. Près d’un quart d’entre eux affirme moins utiliser leur site communautaire favori qu’au début. Cette part grimpe à 31 % chez les internautes plus jeunes, mobiles et attentifs aux marques.

Deux explications sont avancées par les internautes guettés par la social media fatigue. Un tiers d’entre eux – notamment les internautes plus âgés – invoque des inquiétudes sur la protection de leur vie privée en ligne. Chez les cibles plus jeunes, c’est l’ennui qui explique tout simplement leur engagement faiblissant. Localement, c’est aussi la concurrence qui explique le recul de l’usage de réseaux sociaux historiques. Au Brésil et en Russie, où Facebook commence à prendre des parts de marché à Orkut et Vkontakte ou Odnoklassniki, entre 30 et 40 % des sondés indiquent moins utiliser leur site favori qu’aux débuts. «C’est une situation que les éditeurs de médias sociaux devraient surveiller de près, dans la mesure où ils vont devoir innover et se diversifier pour conserver l’attention des consommateurs», analyse Brian Blau, directeur de recherche chez Gartner. Maintenir son audience et rester pertinent pour les utilisateurs est notamment un enjeu majeur pour Facebook, qui tire la majorité de ses recettes de la publicité. Or, la situation financière du réseau social, qui revendique 750 millions de membres actifs dans le monde, va en effet se trouver sous le feu des projecteurs dans les prochains mois, dans la perspective d’une introduction en Bourse attendue au premier trimestre 2012.

via www.lefigaro.fr

Même les réseaux sociaux sont mortels. Avec l’arrivée de Google+ dans le paysage, il y a-t-il de la place pour autant de réseaux sociaux? Facebook va devoir se réinventer avant son introduction en bourse…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s