Réponse à MRY au sujet de la candidature de Jean-Louis Borloo

Cher MRY, les soutiens vont venir après une annonce de candidature. C’est l’ordre des choses. Pour l’instant il est difficile pour certains de se positionner alors que le candidat n’est pas candidat. Compte tenu de la situation difficile dans la relation UMP/PR. 
Il faut rappeler aussi pour que ton information soit complète, que la société civile s’est organisée en (re)créant O comme Oxygene. Cette association regroupe des citoyens, des représentant de la société civile qui veulent que Borloo se présente et offre une alternative à droite. 
Il faut souligner aussi la création de l’ARES qui regroupe 4 partis fondateurs. Bien sur le soutien des élus Nouveau Centre et Parti Radical à l’assemblée ne fait que démarrer mais avec la situation au sénat tout le monde réfléchit en ce moment… non? 
Enfin il faut souligner les discussions pour le groupe au sénat puisque l’ARES a la possibilité de faire un groupe ( alors que ni le NC ni le PR ne le peuvent seul…) A suivre donc. 
Cher MRY, j’ai la conviction que l’on a ici avec cet éventuelle candidature une belle alternative à droite et un bon rempart à gauche. En tous les cas de quoi donner aussi une offre plus vaste à droite pour que toutes les sensibilités soient bien représentées. Bonne nuit à toi.

 

 

 

Capture d’écran 2011-09-25 à 10.14.23

 

Y’a-t-il du Bayrou dans Borloo ? Est-il mu par une quelconque petite voix qui lui dit « Va mon Jean-Louis, va, les français t’attendent… (et en rentrant n’oublie pas le pain) ». Borloo est un chic type, il cause, il imagine, il fait sa fille devant les caméras, il se donne un faux air décontracté… mais comme il est seul !

C’est quoi son équipe ? Un flingueur : Dominique Paillé qui est un joueur solitaire. Un triste sire : Yves Jégo qui aurait bien aimé mais qui a échoué par manque de bon sens (…et battu au sénatoriales). Une fleur fânée : Rama Yade qui nous a fait une Icare. C’est maigre. A-t-il un appareil ? Non, personne. Pas de Directeur de campagne. Et puis des erreurs de débutant telle cette url de site web piquée par d’autres. Et quels sont les soutiens financiers ? Oui, Borloo est riche. Mais cela ne suffit pas pour faire campagne. Et les soutiens financiers arrivent toujours au dernier moment… quand il y a une vraie chance de victoire.

 Le point fort de Borloo est comme pour Bayrou en 2007, les médias aiment bien lui donner la parole parce qu’il est sympa. Oui, sympa. Mais fait-on une campagne sur un sentiment narcissique ? Non, évidemment.

 Moi, j’aime bien Borloo et s’il pouvait rester lui même je préfèrerais… D’ailleurs, j’espère qu’il n’ira pas. Jusqu’au bout.

via mry.blogs.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s