Convention nationale du parti radical 2012

J’ai eu l’occasion de participer à la convention nationale du parti radical qui réunissait les cadres du parti pour discuter de nos exigences pour “répondre à la crise et armer la France face aux défis du XXIe siècle”
Ce fut une belle journée d’échange avec nos députés, nos élus mais aussi tous les présidents de commissions qui ont travaillé dur pour faire 111 propositions. Jean-Louis Borloo choisira quelques unes d’entre elles dans son discours final pour mettre en exergue des messages forts que nous voulons faire parvenir aux différents candidats.

Particulièrement apprécié la volonté de proposer une nouvelle gouvernance, cumuls des mandats, proportionnelle et enfin le vote blanc!

Il nous faudra tout d’abord rétablir dans sa plénitude la fonction gouvernementale : le Premier ministre doit redevenir le Chef du gouvernement, conformément à l’article 21 de la constitution.
Désormais composé d’un nombre maximal de 15 Ministres, le Gouvernement, conformément à l’article 20 de la Constitution, « détermine et conduit la politique de la Nation ».
Aussi, conformément à ses dispositions, le Chef du gouvernement préside normalement une réunion des ministres le lundi à Matignon, préalablement au Conseil des Ministres.
Compte tenu de la stratégie prioritaire que nous assigne ce quinquennat – emploi, ré industrialisation, croissance – le Premier ministre sera également Ministre de l’emploi et de l’économie.
Quant au numéro deux du Gouvernement – ministre d’Etat en charge du développement durable, aura sous sa responsabilité unique l’environnement, les transports, l’urbanisme et le logement, la mer et les océans, et surtout, l’énergie.

Afin d’assurer une meilleure représentativité, sensibilité et lisibilité de la société française et de ses courants d’opinions, une dose de proportionnelle de l’ordre de 15% au scrutin majoritaire pour les élections législatives est une impérieuse nécessité. Nous demandons fermement à l’actuelle majorité de la mettre en
place avant les prochaines échéances.
Permettre une meilleure représentativité de notre société, c’est aussi reconnaître l’expression du vote blanc. Un seul article suffit : « si une enveloppe ne contient aucun bulletin, le vote est considéré comme blanc. Ces votes sont comptabilisés distinctement, ils n’entrent pas en compte dans le résultat du scrutin».
Cette écriture prudente est une nécessité

image

La convention a fait 111 propositions pour pouvoir bâtir une alliance, Jean Louis Borloo a été clair…

Ces propositions sont, pour certaines, des préalables à toute négociation. Pour d’autres, elles sont absolument vitales pour un engagement dans une coalition gouvernementale et parlementaire. Enfin, les autres  sont des apports à un programme de coalition et sont, par nature, discutables.
J’ignore s’il sera possible de bâtir une coalition avec la droite républicaine, mais je suis convaincu que ces exigences correspondent à la fois à nos valeurs centenaires, à la nécessité de l’évolution du monde moderne, dans le respect de la République.

Même sans candidat il nous faudra peser sur le débat en faisant valoir nos exigences pour construire une coalition nouvelle.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s