AG EBG 2012 : réinventer l’avenir

Vaste programme pour cette journée puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de reInventer l’avenir économique : creer de nouveaux marches, de nouveaux concepts mais aussi repenser les modeles anciens…

Stéphane Richard.

 

 

Stéphane Richard a ouvert l’Assemblée Générale 2012 de l’EBG avec un discours musclé sur les investissemnts qu’il reste à faire dans les réseaux mais également sa position vis à vis de free qui n’est pas selon lui le “Zorro” que l’on croit.

 

Concernant l’arrivée de Free Mobile, Stéphane Richard explique qu’il faut attendre "encore deux ou trois ans" pour dresser un vrai bilan. Il admet que, depuis l’arrivée du nouvel opérateur, le consommateur a bénéficié "de baisses de prix et que cela va continuer". "C’est donc une bonne nouvelle pour le consommateur", reconnaît-t-il, tout en redoutant des impacts sur les opérateurs existants, les sous-traitants comme les centres d’appels, ou encore les investissements. "Aucune entreprise ne peut perdre la moitié de sa marge sans s’adapter et considérer un certain nombre de mesures qui ne seront pas positives."

En fait, Stéphane Richard se montre particulièrement agacé par l’argumentaire du trublion des télécoms. "Je conteste avec force cette idée que l’on est sorti du Moyen Âge pour arriver à l’époque moderne grâce à l’arrivée du quatrième opérateur." Il poursuit en se moquant de la théorie selon laquelle Free "a permis [au secteur] de passer de l’ombre à la lumière", tel un "Zorro venu libérer le consommateur opprimé par les méchants opérateurs". Le P-DG d’Orange explique ensuite que cet argumentaire développé parXavier Niel dans une récente tribune pour Les Échos est certes "sympathique, populaire et un brin démago, mais qu’elle ne correspond pas à la réalité". "Cette position me hérisse un peu le poil", lâche-t-il enfin.

Plus tard dans l’après midi j’anime la table ronde sur le Retour sur Investissement du Marketing Digital…

IMG_3326

De gauche à droite :

Pedro Nunes Président de RedBull France; Thomas Romieu, Directeut Digital de LVMH, Marco Tinelli président du groupe FullSix

 

IMG_3396

 

A enfin le cocktail : Pierre Reboul, Philippe Rodriguez.

IMG_3455

Publicités

3 réflexions sur “ AG EBG 2012 : réinventer l’avenir ”

  1. es impacts sur les opérateurs existants, les sous-traitants comme les centres d’appels, ou encore les investissements. « Aucune entreprise ne peut perdre la moitié de sa marge sans s’adapter et considérer un certain nombre de mesures qui ne seront pas positives. »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s