Le bitcoin tarde à s’imposer comme monnaie d’échange, Finance & Marchés

Via Les Echos.fr

Le bitcoin fait l’amère expérience de « la loi de Gresham qui veut que quand un individu a le choix entre deux monnaies, il thésaurise et garde celle qui a le plus de valeur et utilise celle qui a le moins de valeur pour régler ses dépenses. Si les individus pensent que le bitcoin a une valeur spéculative intrinsèque élevée, ils ne voudront pas l’utiliser comme monnaie », explique Noah Smith, professeur de finance à la Stony Brook University. Ainsi, moins le bitcoin aura d’intérêt en tant qu’actif spéculatif plus il aura de chances de devenir une véritable monnaie (unité de compte, moyen de paiement…). Plus sa volatilité diminuera plus les spéculateurs s’en détourneront, estimant avoir peu à gagner, ce qui facilitera son utilisation comme monnaie. Le risque de change du bitcoin diminuerait alors, facilitant et accroissant son usage chez les commerçants et marchands. Or, le cours de la devise augmente avec le développement de l’économie du bitcoin, c’est-à-dire avec le nombre de transactions pour acheter des biens et services, et réglées dans cette monnaie. Et sa trop forte volatilité a un effet négatif sur l’écosystème bitcoin et ralentit son essor.

via Le bitcoin tarde à s’imposer comme monnaie d’échange, Finance & Marchés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s