Voyage initiatique au coeur de la révolution des machines

Faites ce voyage dans le coeur de la révolution des machines. C’est la description d’un nouveau monde à la fois d’une grande justesse et d’une grande poésie. Exercice pourtant difficile.  Mais très réussie par Charles-Edouard Boué et Francois Roche.

J’ai particulièrement apprécié le chapitre 4 qui entrevoit les difficultés possibles concernant l’économie et plus précisément l’emploi.  Je ne crois pas que le quaternaire soit une solution en soi, mais son explication et ses détails sont une bonne source de reflexion.

La science va plus loin que ne l’avait imaginé la science-fiction.
L’homme a vraiment inventé des créatures qui sont en passe de s’affranchir de leur créateur : pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine vont entrer en concurrence.
Des tâches de plus en plus sophistiquées vont être prises en charge par des robots : que restera-t-il de l’emploi industriel, si les usines sont automatisées et pilotées à distance ?
Dans le même temps, l’Internet deviendra un espace totalement privé, aux mains d’entreprises surpuissantes (transnationales, connaissant tout de nous grâce à une exploitation massive des données, dotées d’armées de robots à leur service exclusif) en mesure de concurrencer les Etats.
Dans cette nouvelle civilisation des machines, l’homme sera-t-il le maillon faible ?
Que faire de lui, s’il tend à devenir oisif (raréfaction du travail) et immortel (allongement de la durée de vie) ?
Le retour à la sagesse universelle constituera-t-il son ultime recours dans le monde futur ?

1025902

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s