Bitcoin une monnaie de siège?

Au moment ou l’on parle de grexit, on ne parle plus de bitcoin comme une monnaie pour les états. Jacques Favier nous rappelle quelques notions d’histoire sur les monnaies de siège ( on s’instruit) et quelques réflexions sur l’utilisation d’une monnaie crypto dans des cas extrêmes.

A lire sur  sur son blog une réflexion sur ce que l’on appelle les « monnaies de siège ».

Et à propos d’une crypto-monnaie utilisée par un état voici un commentaire bien juste.

Les propos du ministre allemand auront au moins un effet : rappeler l’opportunité de possibles co-existences monétaires. Certes M. Scheuble pense à une coexistence euro/ néodrachme, bref papier fort / papier faible. Mais d’autres songent à une co-existence papier / crypto. M. Vences Casares, patron de Xapo le dit assez clairement : aucun gouvernement ne choisira le bitcoin, monnaie non inflationniste. Bitcoin is not a currency for a government; it is a global currency for the people. Bitcoin n’est pas pour un territoire donné ou circonscrit (voir la conclusion de mon billet 19) mais pour un Internet global et sans frontière.

via 20 – Monnaie de siège – LA VOIE DU ฿ITCOIN.

Publicités

2 réflexions sur « Bitcoin une monnaie de siège? »

  1. De toute façon, aucun pays n’y échappera plus aux monnaies virtuelles telles que Bitcoin. Quand on regarde la situation de la Grèce par exemple, où il a été envisagé un certain de basculer dans le bitcoin pour relancer son économie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s