Archives pour la catégorie Avolta Partners

L’invité du « Telephone Sonne » sur France Inter ce soir

L’emission se trouve ici

Un spécial ‘Singularité Téchnologique’ et ‘Transhumanisme’ au téléphone sonne ce soir lundi sur France inter à 19h15.

Ce fut pour moi l’opportunité  de répondre aux questions des auditeurs et de continuer d’évangéliser sur ces sujets de changement radicaux entrainées par l’évolution des technologies.

Chacun se pose beaucoup de questions  sur ces mouvements parfois incompris et souvent fantasmés :

  1. Qu’est ce que vraiment la singularité technologique et le principe de convergence des technologies?
  2. Spécifiquement au sujet de l’intelligence artificielle, ces risques sont ils avérés? Qu’en disent les penseurs les plus avancés?
  3. Qu’est ce que le transhumanisme? L’élite technologique est elle transhumaniste?
  4. Devenons nous sans le savoir des transhumanistes? Savons nous ce que nous voulons? Et comment penser l’évolution des techno-sciences.

Voici des questions auxquels nous avons essayé de répondre pendant cette heure de discussion avec les auditeurs de France Inter, accompagné des invités de la journaliste Hélène JouanCécile Guéret , journaliste à Psychologies magazine. Auteure d’une enquête sur le transhumanisme. A paraître dans Psychologies Magazine le mois prochain.   Le passionnant Laurent Alexandre, Chirurgien de formation, fondateur de Doctissimo.fr. Patron de la société de  DNA Vision et spécialiste des technologies de santé du futur. Auteur de « La mort de la mort : comment la technomédecine va bouleverser l’humanité » et de « Google Démocratie ».  L’incroyable  Nicolas Bouzou, économiste. Directeur du cabinet de conseils Asterès.

 Clic sur l’image pour écouter l’émission.

Capture d'écran 2015-05-25 10.30.31

Mediabong lève 3 millions d’euros conseillée par la banque d’affaires Avolta Partners

Le leader de contextualisation de vidéos online, MEDIABONG lève 3 millions d’euros afin d’accompagner son expansion internationale et lancer SyncRoll, son nouveau produit pour publicités vidéos  À cette occasion, Entrepreneur Venture rejoint le tour de table existant (Conegliano Venture, Jaina Capital et Network Finance) qui réinvestissent également dans cette nouvelle levée de fonds orchestrée par la banque d’affaires Avolta Partners. Déjà présent en France avec plus de 350M d‘impressions mensuelles premium et aux Etats-Unis, Mediabong souhaite désormais accélérer son activité autour de sa nouvelle solution vidéo: le Syncroll.
« Le Syncroll est une solution inédite permettant la synchronisation en temps réel d’une publicité vidéo sur plusieurs emplacements dans une même page, à des positions qui sont pertinentes et non intrusives pour l’utilisateur, mais qui garantissent une attention maximale. »   Selon Laurent Bury, CEO et co-fondateur : « La difficulté à surmonter est double et peut même paraître paradoxale : ne pas proposer de formats trop intrusifs aux internautes et garantir en même temps la visibilité des publicités vidéos aux annonceurs. Nous savons que cela fonctionne : Kellogg’s a récemment démontré que 40% de visibilité supplémentaire avait entrainé une croissance de 75% de ses ventes. Pour réconcilier ces deux objectifs, il faut être capable de s’insérer dans le parcours de l’utilisateur le plus naturellement possible, en connaissant ses attentes et en analysant au plus près son comportement. »

«Nous avons particulièrement apprécié de pouvoir accompagner Mediabong et ses fondateurs dans leur stratégie de levée de fonds. Ce type de dossier correspond particulièrement bien à l’ADN d’Avolta Partners : une entreprise en forte croissance, avec une dimension technologique forte, une équipe de talents et d’expérience, une dimension internationale et un besoin de financement ambitieux» déclare Patrick Robin Managing Partner d’Avolta Partners.

L’indispensable guide des startups 2015 est sorti!

Guide-Startups-2015Cet ouvrage collaboratif et gratuit reste à ce jour le plus utilisé par l’écosystème français et probablement francophone. Les chiffres sont là : l’édition 2014 a été téléchargée plus de 17000 fois. Depuis sa création en 2006, le Guide des Startups a été téléchargé plus de 120 000 fois. De plus, il est réalisé sans sponsoring de qui que ce soit, ce qui lui assure une indépendance éditoriale totale. Qui dit mieux ?

via Guide des startups 2015.

Merci Olivier… pour cet ouvrage chaque année plus riche et toujours up to date.  17 000 téléchargement l’année dernière  et 120 000 fois depuis sa première édition c’est pas mal non? Certains auteurs de roman aimeraient bien réaliser cette performance.

Ce serait super d’en faire une édition papier avec l’aide de nos amis de EDILIVRE. 🙂

Birchbox pense utiliser l’IA dans le magasin traditionnel

Si le mécanisme de recommandation que l’on utilise dans le online venait à s’étendre aux magasins physiques? C’est ce que pense BirchBox qui installe ses premiers magasins physiques à New York.

Quand j’attends Alban Peltier de Antvoice parler d’Intelligence Artificielle, et de capacité à mieux servir le client par une personnalisation ultime, je commence à penser que ceci va devenir une réalité dans les 3 à 5 ans. D’autant que Antvoice le fait déjà pour d’énorme client online qui bientôt voudront répercuter ceci sur des magasins physiques.

birchbox-office

Per an email from Birchbox co-founder and co-CEO Katia Beauchamp, the store applies « the insight and feedback from our hundreds of thousands of [digital] customers to better understand what makes them tick, and create a customer-first, holistic offline shopping experience. … [Our online platform] uses artificial intelligence and machine learning to personalize product recommendations and samples for subscribers and shoppers—and this same model will be applied to the offline retail experience. »

via Birchbox Aims to Bring ‘Artificial Intelligence’ to Offline Retail | Adweek.

Each x Other envahissent le concept store Fiat

Each x Other remixe Art, Mode et Design au Fiat Concept Store.

Jusqu’au 31 Mars, MotorVillage, le concept store de Paris du Groupe Fiat, présente une grande exposition d’art organisée par la marque Each x Other, mettant en vedette des 4 × 4 aux côtés d’œuvres d’art contemporain.

Each Other dont je parlais ici, grandit à grande  vitesse pour atteindre de plus en plus de pays en déclinant Mode et Art Contemporain avec intelligence et succès.

Lire la suite Each x Other envahissent le concept store Fiat

Les chiffres de l’Internet des Objets 2020 IDC

IOT 2020Des chiffres d’IDC qui donnent le tournis, ils dépassent ici ce que l’on a pu imaginer il y a quelques années concernant l’internet des objets mais aussi avec une conviction : il va falloir gérer aussi cette complexité hors du commun, avec un peu plus de machines que d’êtres humains, on peut prévoir le pire…

Ceci nous fait réfléchir au seuil qu’il faut atteindre pour être significativement important dans cet écosystème.
Vous voulez être parmi le 1% d’application les plus utilisées? C’est une liste de 250 000 applications (l’équivalent de trois dictionnaires français à peu près ).
Vous avez moins de 40 millions d’utilisateurs? Vous touchez moins de 1% des personnes connectées.

Il y a 270 ans naissait A.VOLTA

Google lui rend hommage aujourd’hui avec son doodle
Le comte Alessandro Giuseppe Antonio Anastasio Volta, est né à Côme et mort à Come.
C’est le physicien qui inventa la pile électrique permettant le stockage d’énergie, qui deviendra d’ailleurs la pile Voltaique.

J’ai choisi le nom de Avolta Partners en référence à A.Volta en imaginant que si l’email avait été inventé en son temps, il aurait été avolta@come.edu 🙂

La France de Bonaparte a toujours été très proche de ce chercheur incroyable. Napoléon Bonaparte en fera d’ailleurs un compte et sénateur et il assistera personnellement aux sessions pendant lesquelles Volta présenta ses inventions.

Au début de l’année 1800, Volta présente, dans une lettre en français datée du 20 mars, adressée au président de la Royal Society, l’invention de la pile voltaïque qu’il a mise au point à la fin de l’année 17994 : un empilement de couples de disques zinccuivre en contact direct, chaque couple étant séparé du suivant par un morceau de tissu imbibé de saumure (eau salée). Il y souligne le fait que, lorsqu’on les sépare, la lame de cuivre prend une charge négative, et celle de zinc une charge positive.
Le 7 novembre 1801, Volta présente sa pile devant l’Institut de France et y énonce la loi des tensions, ainsi que la valeur des tensions de contact des métaux classés par ordre d’électropositivité décroissante, du zinc à l’argent.

Avolta Partners félicite SIGFOX pour la levée de 100 millions d’euros

Une bonne nouvelle pour l’écosystème de Startup Française.

Avolta Partners a eu l’occasion d’accompagner quelques investisseurs dans un placement privé dans cette opération et ce fut l’occasion d’apprendre beaucoup sur cette entreprise qui va structurer le monde de l’IOT sur un plan global.  Nous sommes très fier du succès de SIGFOX.

J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs fois Ludovic Le Moan qui fait preuve d’un vrai talent pour faire grandir son entreprise à l’échelon international. J’ai toujours été frappé par sa lucidité et la capacité d’entrainement qu’il a autour de lui.

Go on Ludovic !!!

La tribune :

La jeune entreprise qui déploie un réseau bas débit dédié à l’Internet des objets vient de boucler un tour de table record, dépassant celui de BlaBlaCar l’été dernier, auprès d’investisseurs industriels prestigieux et de ses actionnaires historiques. La startup dirigée par Anne Lauvergeon et Ludovic Le Moan a l’ambition de devenir un opérateur mondial.
La partie bouclée du financement est de 80 millions d’euros à ce stade mais l’opération a été « sursoucrite » et l’entreprise se laisse la possibilité de faire entrer d’autres investisseurs dans les mois à venir à hauteur d’une vingtaine de millions d’euros supplémentaires.

via Sigfox lève 100 millions d’euros auprès de GDF, Air Liquide, Telefonica.

Eradiquer l’échec scolaire c’est possible.


D’après un article de Benjamin Magnard édité sur Huffington Post

Benjamin Magnard est le patron visionaire de EDUCLEVER une société « edtech » impressionnante qui travaille sur un sujet ambitieux… très ambitieux.

Voici son point de vue sur comment l’intelligence articficielle, le technologies du numérique vont nous aider à tout simplement éradiquer l’échec scolaire.

Malgré les 140 milliards d’euros que la nation consacre à son système d’enseignement, l’échec scolaire laisse un cinquième des élèves quitter le système scolaire sans véritable formation, ni diplôme.

Malgré ce tableau noir, se dessine désormais une solution numérique pour éradiquer rapidement l’échec scolaire : la pédagogie adaptative à base de cartographie des savoirs et des maxresdefaultcompétences (l’adaptive learning, déjà très présent dans les pays anglo-saxons). Grâce aux travaux de chercheurs, de start-up et à la massification de l’usage numérique, il est désormais possible d’avancer dans cette voie révolutionnaire.

Comme le souligne Benoit Thieulin, Président du Conseil National du Numérique, « Si le numérique ne constitue pas la réponse à tous les maux, c’est un atout dont il faut s’emparer pour aider l’école à reprendre le flambeau de l’égalité des chances et améliorer l’accès de chacun au savoir dans une logique d’autonomisation des élèves comme des professeurs. »

D’après une étude du département d’état d’éducation américain, l’enseignement traditionnel avec des classes de 30 élèves procure un taux moyen d’acquisition des connaissances de 50%,. L’enseignement avec un précepteur, un prof par élève, apporte lui un taux de réussite de 98%, mais reste impossible à déployer à grande échelle du fait de son coût. Entre les deux, la pédagogie adaptative offre, à moindre coût, un taux d’acquisition de connaissances de près de 85%.

Cette cartographie des connaissances, qui est unique pour chaque élève, présente de nombreux avantages et de nombreux « usages »:

1 – La remédiation – La remise à niveau d’un élève

Grâce à une série de tests, le logiciel de pédagogie adaptative mesure toutes les compétences acquises – ou non – par un élève durant sa scolarité. Ainsi, il est possible d’apporter une remise à niveau ciblée de l’élève plusieurs années après le problème d’apprentissage rencontré. L’élève, ayant gagné en maturité, la remédiation en est d’autant plus facile.

2- L’orientation positive adaptée à l’élève

Le logiciel de pédagogie adaptative permet également, dans un mode plus prospectif, d’aider l’élève à s’orienter tout au long de ses études. En effet, ce système, connaissant finement les compétences d’un élève, son aisance et sa vitesse d’apprentissage, peut lui proposer la liste de tous les métiers naturellement accessibles à son profil. A l’inverse, le système permet aussi une orientation par objectif en créant un parcours de formation de l’élève en fonction de son point d’arrivée (le métier qu’il souhaite exercer) et de ses capacités. Tout comme le GPS qui, pour atteindre votre objectif, vous trace la route à suivre en fonction de vos « attributs » (mode de transport, circulation, météo, péage, etc.).

images-1

La pédagogie adaptative, qui s’adapte en temps réel au besoin de chaque élève, permet d’entrer dans une nouvelle ère où l’échec scolaire disparaît peu à peu car chaque élève bénéficie d’un enseignement personnalisé avec un parcours d’apprentissage sur mesure, gage de réussite et d’épanouissement.