Archives pour la catégorie Startups Avolta

Avolta Partners félicite SIGFOX pour la levée de 100 millions d’euros

Une bonne nouvelle pour l’écosystème de Startup Française.

Avolta Partners a eu l’occasion d’accompagner quelques investisseurs dans un placement privé dans cette opération et ce fut l’occasion d’apprendre beaucoup sur cette entreprise qui va structurer le monde de l’IOT sur un plan global.  Nous sommes très fier du succès de SIGFOX.

J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs fois Ludovic Le Moan qui fait preuve d’un vrai talent pour faire grandir son entreprise à l’échelon international. J’ai toujours été frappé par sa lucidité et la capacité d’entrainement qu’il a autour de lui.

Go on Ludovic !!!

La tribune :

La jeune entreprise qui déploie un réseau bas débit dédié à l’Internet des objets vient de boucler un tour de table record, dépassant celui de BlaBlaCar l’été dernier, auprès d’investisseurs industriels prestigieux et de ses actionnaires historiques. La startup dirigée par Anne Lauvergeon et Ludovic Le Moan a l’ambition de devenir un opérateur mondial.
La partie bouclée du financement est de 80 millions d’euros à ce stade mais l’opération a été « sursoucrite » et l’entreprise se laisse la possibilité de faire entrer d’autres investisseurs dans les mois à venir à hauteur d’une vingtaine de millions d’euros supplémentaires.

via Sigfox lève 100 millions d’euros auprès de GDF, Air Liquide, Telefonica.

Eradiquer l’échec scolaire c’est possible.


D’après un article de Benjamin Magnard édité sur Huffington Post

Benjamin Magnard est le patron visionaire de EDUCLEVER une société « edtech » impressionnante qui travaille sur un sujet ambitieux… très ambitieux.

Voici son point de vue sur comment l’intelligence articficielle, le technologies du numérique vont nous aider à tout simplement éradiquer l’échec scolaire.

Malgré les 140 milliards d’euros que la nation consacre à son système d’enseignement, l’échec scolaire laisse un cinquième des élèves quitter le système scolaire sans véritable formation, ni diplôme.

Malgré ce tableau noir, se dessine désormais une solution numérique pour éradiquer rapidement l’échec scolaire : la pédagogie adaptative à base de cartographie des savoirs et des maxresdefaultcompétences (l’adaptive learning, déjà très présent dans les pays anglo-saxons). Grâce aux travaux de chercheurs, de start-up et à la massification de l’usage numérique, il est désormais possible d’avancer dans cette voie révolutionnaire.

Comme le souligne Benoit Thieulin, Président du Conseil National du Numérique, « Si le numérique ne constitue pas la réponse à tous les maux, c’est un atout dont il faut s’emparer pour aider l’école à reprendre le flambeau de l’égalité des chances et améliorer l’accès de chacun au savoir dans une logique d’autonomisation des élèves comme des professeurs. »

D’après une étude du département d’état d’éducation américain, l’enseignement traditionnel avec des classes de 30 élèves procure un taux moyen d’acquisition des connaissances de 50%,. L’enseignement avec un précepteur, un prof par élève, apporte lui un taux de réussite de 98%, mais reste impossible à déployer à grande échelle du fait de son coût. Entre les deux, la pédagogie adaptative offre, à moindre coût, un taux d’acquisition de connaissances de près de 85%.

Cette cartographie des connaissances, qui est unique pour chaque élève, présente de nombreux avantages et de nombreux « usages »:

1 – La remédiation – La remise à niveau d’un élève

Grâce à une série de tests, le logiciel de pédagogie adaptative mesure toutes les compétences acquises – ou non – par un élève durant sa scolarité. Ainsi, il est possible d’apporter une remise à niveau ciblée de l’élève plusieurs années après le problème d’apprentissage rencontré. L’élève, ayant gagné en maturité, la remédiation en est d’autant plus facile.

2- L’orientation positive adaptée à l’élève

Le logiciel de pédagogie adaptative permet également, dans un mode plus prospectif, d’aider l’élève à s’orienter tout au long de ses études. En effet, ce système, connaissant finement les compétences d’un élève, son aisance et sa vitesse d’apprentissage, peut lui proposer la liste de tous les métiers naturellement accessibles à son profil. A l’inverse, le système permet aussi une orientation par objectif en créant un parcours de formation de l’élève en fonction de son point d’arrivée (le métier qu’il souhaite exercer) et de ses capacités. Tout comme le GPS qui, pour atteindre votre objectif, vous trace la route à suivre en fonction de vos « attributs » (mode de transport, circulation, météo, péage, etc.).

images-1

La pédagogie adaptative, qui s’adapte en temps réel au besoin de chaque élève, permet d’entrer dans une nouvelle ère où l’échec scolaire disparaît peu à peu car chaque élève bénéficie d’un enseignement personnalisé avec un parcours d’apprentissage sur mesure, gage de réussite et d’épanouissement.

Qarnot Computing dans Arte

Qarnot Computing : du chauffage au calcul à la demande

Ça chauffe un ordinateur ! De cette simple constatation, Paul Benoit, fondateur de Qarnot Computing, en a fait une idée révolutionnaire : le radiateur numérique. « Je travaillais sur un système pour rendre les ordinateurs silencieux, sans ventilateur. Je me suis dit : pourquoi ne pas utiliser cette chaleur que nous nous efforçons de faire disparaitre » raconte l’entrepreneur. Le concept était né.

Le fonctionnement du radiateur numérique n’est pas si compliqué. A la place de résistances classiques, le radiateur intelligent est doté de micro-processeurs très puissants. L’ensemble du dispositif, connecté à Internet, va recevoir une masse de calculs à effectuer. En réalisant ces opérations, les micro-processeurs vont alors produire la chaleur demandée, réglée à l’aide d’un thermostat intégré au radiateur.

« Nous sommes avant tout une entreprise qui propose un outil de calcul » tient à rappeler le fondateur de Qarnot Computing « nous proposons une alternative aux data centers en offrant du calcul à la demande ». Et cette alternative est bien plus économique, et surtout beaucoup plus écologique : les énormes entrepôts d’analyse de données consomment une énergie monstre en climatisation pour refroidir leurs ordinateurs. Le système Qarnot préfère, lui, utiliser l’énergie considérée comme « parasitaire » par les data centers pour chauffer gratuitement une infrastructure. Car le chauffage est financé par les entreprises qui sollicitent Qarnot Computing pour ses outils de calcul. Le chauffage finalement c’est un plus. Un service bonus apporté par la décentralisation d’une puissance informatique.

Extrait article Le monde

Trou noir de 2015 prévision de chutes de startups

La presse spécialisée américaine évoque souvent le terme de «Series A crunch» qui correspond à une difficulté pour les entreprises qui ont déjà reçu un premier financement d’amorçage à trouver un premier tour de financement par des investisseurs professionnels (de type série A) . C’est une sorte d’embouteillage du financement qui peut entraîner des start-up dans un trou noir en 2015.

(Paru la première fois dans Frenchweb : http://frenchweb.fr/tribune-startups-5-conseils-pour-eviter-le-trou-noir-de-2015/178621)

Je m’intéresse dans cet article à une phase très particulière de la chaîne de financement qui est le premier tour institutionnel souvent qualifié de « série A » à cause du nom que les actions portent pendant ce tour de financement: Actions de Classe A. Tous les financements qui précèdent sont dits ‘d’amorçage’ ou seed.

Je vous propose de donner ici un peu de contexte pour le marché français, puis d’aborder quelques règles pour éviter cet embouteillage record qui est fortement probable.

Lire la suite Trou noir de 2015 prévision de chutes de startups

Prix StartUp Fnac

Beaucoup d’énergie et de compétences autour de ce prix StartUp Fnac où j’ai eu la chance de participer comme membre du jury.
Une bonne façon de fêter les 60 ans de la Fnac! La branche professionnelle de la FNAC organise ce concours, qui a pour ambition de découvrir les talents de demain et de leur faire connaître les services Pro de l’enseigne. A la clé de ce concours, 10 000 euros de dotation, valable sur tous les équipements Fnac Pro.

Parmi les lauréats figurent ainsi la start-up Prizm, qui a reçu le premier prix.

Lire la suite Prix StartUp Fnac

EachXOther réussit son pari en Asie

Capture d’écran 2015-02-26 à 12.19.13

La marque est déjà présente dans les plus grands sites web de monde mondiaux Barneys Newyork, Netaporter, Mytheresa, Colette, MyWardRobe, mais l’accélération est également très forte en Asie avec le Japon qui a déjà une dizaine de magasins de très grande notoriété.

Ilan et Jenny font un travail remarquable pour défendre l’esprit de la marque qui se trouve à l’intersection de l’art contemporain, du design et d’un esprit androgyne