Archives pour la catégorie Divers

Bitcoin une monnaie FTS ( Fuck The System)

Le système de l’argent frelaté. Le système selon lequel ceux qui ont de l’argent de côté ou veulent en mettre de côté se font étriller par les politiques monétaires, les dévaluations compétitives, les manipulations de taux, la fiscalité, les quantitative easings, les créations monétaires des banquiers centraux.

Les banquiers centraux ont réussi à plus ou moins dompter l’or à coup de barrières, difficultés, taxations, etc. Ils en ont toujours dans leurs coffres (et de plus en plus, d’ailleurs, depuis la crise).

Il leur reste à mater le bitcoin…

http://la-chronique-agora.com/marche-baissier-monnaie-virtuelle/

Publicités

ICO Charter has more signatories

I have been very active to promote a self regulation environment for ICOs and ITOs in Europe in order to have a better ecosystem trough a regular dialog with the regulator and legislative bodies.

Like we have said earlier, we strongly believe that we need a European ICO/ITO manifesto, to create best practices in this exciting new innovation enabling projects to federate resources in a regulator-free environment, ie in the existing legal frameworks, so entrepreneurs wont be intimated or stifled in developing innovation in Europe.

Ecosystem actors assisting projects and companies in the issuance of new tokens should take the lead in writing and educating ICO/ITO market, with a ‘Best Practices Charter.’

This manifesto or Charter seeks to establish and build consensus the best practices for the launch of ICO/ITO’s : Questions addressed are do we need a KYC ? What kind of KYC? What type of token? Token structuration and uses? Defining the purpose of the ICO? What kind of due diligence must be made before the ICO/ITO? What minimum structure of whitepaper and prospectus? What information is provided in these ICO supporting documents

Capture2

Capture3

 

http://www.icocharter.eu/#signatories

Blockchain Agora

Très bel évènement au Pole Léonard de Vinci. Organisé par la Fabrique du futur et la  ChainTech.. Ravi d’avoir conclu cette journée !

J’ai fait la promotion de « La révolution Blockchain » mais aussi parlé de notre cause autour de la Charte des Pratiques ICOs.

 

 

Mot de l’organisateur :

Nous aurons cependant un fil rouge visant à inscrire les évolutions et soubresauts de la blockchain dans une perspective lui redonnant du sens : et si on regardait la blockchain comme la façon ultime de redonner le pouvoir aux individus, et ce dans les multiples facettes de leurs parcours de vie ? Avec un regard prospectif et le décryptage des nouvelles tendances avec notre partenaire Sindup qui propose son baromètre de la blockchain, nous nous focaliserons sur des enjeux tels que la co-création, l’intelligence collective, la collaboration, la réinvention des échanges économiques, sociaux et culturels, la solidarité, la générosité.

 

Brigade du numérique en Europe

Engager la transformation numérique au niveau Européen en créant des petits groupes de travail en Europe, en voilà une bonne idée.  Elles porteront le nom de digital squads ou brigade du numérique en français.

Le communiqué de presse rédigé à Tallin par les premiers conseils de chacun des pays ( Allemagne, Suède, France) explique le bienfondé de la démarche.

At the occasion of the Tallinn Digital Summit, five European organizations will gather to reflect about a joint initiative: the “European Digital Squads”. The objectives of the project are first, to produce policy scenarios and solutions for the digital future of Europe and second, to improve the dialogue between European institutions and digital ecosystems. This will be fulfilled by catalyzing the working capacities and the visions of expert bodies from four different countries, in a short period of time. The cooperation is open to other organizations willing to join the initiative later on.

 

Bien que l’OCDE travaille depuis longtemps sur ces sujets et fait un travail remarquable d’analyse, espérons que ces brigades soit tournées vers l’action, en conseillant des actions précises et avec une mise en place rapides et réalistes. Tout l’enjeu est là.

Le fondateur de Kik explique son ICO

Voici une façon interessante de découvrir les motivations de Kik de faire ICO.

A nouveau, au coeur de la discussion, la communauté et le rôle qu’elle joue vis à vis de l’entreprise, de sa création de valeur…

A suivre le Kin expliqué par son fondateur. Kin servira aussi de monnaie pour aider les développeurs qui intègre Kik dans l’écosystème des applications

Intéressant de voir comment le cours ce comporte postICO.

kin

Bancor lève 153m$ dans une ICO

 

Je reprends ici les explications de  Morgan Phuc à lire dans bitcoin.fr  « Le sigle ICO (Initial Coin Offering) dérive de l’expression plus connue IPO (Initial Public Offering, introduction d’une société en bourse) afin de désigner une levée de fonds en cryptomonnaie.  Il peut s’agir de financer une nouvelle blockchain mais dans la plupart des cas il s’agit d’émettre un token ou de créer une application décentralisée basée sur une blockchain déjà existante comme Bitcoin, Ethereum ou NXT. »  

Une ICO est donc une offre d’investissement dans une entreprise -Bancor dans notre cas – qui fonctionne par l’achat d’un token – qui représente un titre –  en utilisant vos bitcoins ou vos cryptomonnaies.

Le système de « règlement – livraison »  devient extrêmement simplifié, puisqu’il suffit d’une part de recevoir des cryptomonnaies comme paiement et d’autre part de livrer des tokens – éléments d’une cryptomonnaies – généralement de l’ether – dans votre portefeuille de crypto.

Généralement un plan est fourni pour expliquer comment ce token est reparti et échangé pour financer ou rémunérer les différentes parties prenantes du projet de startup.  Voir le cas de CIVIC qui lance son ICO demain matin

Ceci nous oblige tout de même à une réflexion globale sur les modèles de financement des VCS, ou des marchés.

Combien de temps ces ICOs vont rester légales?

Comment le marché secondaire va s’organiser autour de ces tokens?

Qui sont les gestionnaire d’actifs qui vont parier sur ces actifs? ( premier élément de réponse Draper a investi 27M$ dans bancor dans cette ICO )

Pour un Conseil National du Numérique qui ne soit jamais un « machin »de plus

Refondons un Conseil National du Numérique Citoyen, Technologique et International.

Alors qu’un nouveau quinquennat débute, sous le leadership d’un président jeune et innovant, le numérique peine à s’imposer comme priorité politique. Le Conseil national du numérique (CNNUm) est devenu une sorte de « machin » et ne remplit plus sa mission de moteur de la réflexion et de l’action dans le secteur du numérique. Pour ne pas abandonner après nous être tant engagés dans le secteur, il faut des propositions fortes (http://nouveaucnnum.wordpress.com) pour rénover cette institution et lui redonner un poids dans la vie de la cité.
Le CNNum a été créé en avril 2011 avec l’idée de créer un organe consultatif du Gouvernement sur les questions du développement du numérique. Dans cet esprit il a accompagné nos politiques dans l’élaboration de la loi sous l’influence des nombreux effets de la révolution numérique. On constate aujourd’hui que malgré cet énorme travail, peu de gens connaissent l’action du CNNum hors du microcosme numérico-politique alors que son rôle est capital.  Je propose donc aujourd’hui, au démarrage de ce nouveau quinquennat, de transformer le CNNum et de lui fixer un nouveau cap. Fort de mon expérience quotidienne auprès des start-up et d’échanges avec les acteurs de l’ecosystème je formule quelques propositions qui permettrait selon moi d’entreprendre cette mutation.
Voir la tribune dans FRENCHWEB

fw-logo-header-16-300

Proposition N°3 : Etablir un digital shadow governement du CNNum, réservés au moins de 35 ans, pour donner toute sa place à la jeunesse dans ce secteur.

Toutes les propositions à http://nouveaucnnum.wordpress.com

Lisbon Investor Summit #LIS17

J’ai donné le point de vue de Avolta Partners sur les sujets de stratégie de financement des entreprises de technologie en Europe.
Au côté de Marco Fernandes ( CEO de PMEINVESTIMENTOS, l’équivalent de la BPI au Portugal ) et de Paulo Rodrigues da Silva ( CEO de Euronext Lisbon )

Discussion animée devant les 1300 investisseurs et startups présents cette année à cette troisième édition.

Ce fut également l’occasion de rencontrer beaucoup de nos collègues européens provenant d’un grand nombre de villes différentes…

 

IMG_3747

Avec notre associé David Laurent basé à Lisbonne