Archives pour la catégorie Blockchain Bitcoin

Le bitcoin peut-il sauver la Grèce? | Slate.fr

Yanis Varoufakis, nouveau ministre grec des Finances depuis la victoire de Syriza, avait écrit sur son blog, il y a un an, que si les choses se compliquaient pour la Grèce, il faudrait envisager de créer une devise numérique parallèle à l’euro, en utilisant la sécurité et la transparence numérique du bitcoin. Mais est-ce une bonne idée?
Pour le journaliste économique Paul Mason, utiliser une monnaie virtuelle pourrait permettre à la Grèce de retarder le défaut de paiement qui la guette en raison de sa dette. En effet, elle récupérerait alors une partie de sa souveraineté monétaire et pourrait mener une politique de relance en créant de la monnaie.

via Le bitcoin peut-il sauver la Grèce? | Slate.fr.

Le bitcoin tarde à s’imposer comme monnaie d’échange, Finance & Marchés

Via Les Echos.fr

Le bitcoin fait l’amère expérience de « la loi de Gresham qui veut que quand un individu a le choix entre deux monnaies, il thésaurise et garde celle qui a le plus de valeur et utilise celle qui a le moins de valeur pour régler ses dépenses. Si les individus pensent que le bitcoin a une valeur spéculative intrinsèque élevée, ils ne voudront pas l’utiliser comme monnaie », explique Noah Smith, professeur de finance à la Stony Brook University. Ainsi, moins le bitcoin aura d’intérêt en tant qu’actif spéculatif plus il aura de chances de devenir une véritable monnaie (unité de compte, moyen de paiement…). Plus sa volatilité diminuera plus les spéculateurs s’en détourneront, estimant avoir peu à gagner, ce qui facilitera son utilisation comme monnaie. Le risque de change du bitcoin diminuerait alors, facilitant et accroissant son usage chez les commerçants et marchands. Or, le cours de la devise augmente avec le développement de l’économie du bitcoin, c’est-à-dire avec le nombre de transactions pour acheter des biens et services, et réglées dans cette monnaie. Et sa trop forte volatilité a un effet négatif sur l’écosystème bitcoin et ralentit son essor.

via Le bitcoin tarde à s’imposer comme monnaie d’échange, Finance & Marchés.

Lettre ouverte à l’association Bitcoin France

J’ai écrit cette lettre aux membres du bureau de l’association Bitcoin France pour les appeler à une plus grande ouverture de l’association vers toutes les bonnes volontés qui souhaitent participer à l’essor de Bitcoin en France.

UPDATE 2/3 

Nous cherchons la bonne date pour participer  

Pour ceux qui souhaite participer un doodle est ouvert : http://doodle.com/i9yx3fpghhdghx4a 

Chers membres du bureau,

2014 a été une année incroyablement dense pour Bitcoin. Partout dans le monde, semaine après semaine, des événements d’une ampleur considérable se sont succédés.

Sur un plan global, nous aurons vécu pendant la même année: l’effondrement d’une place de marché au Japon, des variations importantes du prix, des bannissements, des propositions de régulation, mais aussi l’arrivée de nouveaux marchands qui adoptent le bitcoin comme paiement, et surtout un grand nombre de nouvelles entreprises qui se développement pour offrir de nouveaux services.

Dans le même temps sur le front de la communauté de développeurs, le protocole continue de progresser pour être toujours plus sécurisé, plus efficace et plus simple à utiliser.

En France, nous ne sommes pas en reste.

  • Couverture presse sur une période de Janvier à fin Septembre
  • Des initiatives parlementaires intéressantes comme le rapport du Sénat qui parait en plein mois d’Aout.
  • Des études du gouvernement ou d’agences du gouvernement ont permis au pouvoir publics de progresser dans la compréhension des enjeux du protocole.
  • De jeunes entreprises comme Paymium ou Ledger développent de nouveaux marchés en France et dans le monde en utilisant les technologies bitcoin.

Bitcoin France, a participé à ces avancées, avec le support de l’énergie et de l’expertise de chacun de ses membres.

  • Lobby auprès du gouvernement et parlement : rencontre de plusieurs députés en Juin, rencontre du cabinet du secrétaire d’état au numérique en Septembre, rencontre du conseil au numérique du premier ministre en Octobre.
  • Rencontres associations : Nous avons eu l’occasion d’être invité à un grand nombre d’événements public pour pouvoir s’exprimer sur les sujets du bitcoin : Croissance Plus, EBG, ACSEL, différents Meet-up, mais aussi des réunions dans des banques, auprès d’organisations gouvernementales, auprès du Bâtonnier de Paris…
  • Presse, Radio, TV: L’association a été mainte fois sollicité en presse aussi bien écrite qu’en TV et Radio.
  • Accord avec la Bitcoin Foundation : L’association a créé un accord de partenariat avec la Fondation Bitcoin qui prévoit que les membres français de la fondation soit membres de l’association ( et vice versa), ainsi qu’un programme d’aide au développement en terme de communication et de marketing.

2015, doit nous permettre d’aller encore plus loin, et nous savons tous qu’il reste beaucoup à faire. Je vous propose que nous le fassions ensemble.
J’aimerais que le bureau avec de nouveaux membres, nous travaillions sur plusieurs thèmes qui sont autant de chances de faire grandir l’association :

INCLUSIVE

  • Il nous faut une association plus inclusive qui accueille une communié bitcoin la plus large que possible et pas seulement celui des entreprises qui travaillent dans ce domaine.
  • A ce titre, je vais demander à ce que l’on revoit notre gouvernance pour prendre en compte ces aspects.
  • Je vais également proposer dans notre prochaine réunion de conseil d’administration que nous votions pour mettre en place un nouveau bureau.

ACTIVE

  • L’association doit être plus efficace dans l’organisation d’actions très concrètes pour pouvoir faire avancer la cause de Bitcoin en France.
  • Elle devra être tournée davantage vers le grand public.

VOLONTAIRE & COLLABORATIVE

  • Nous devons faire que les membres du bureau et de l’association soient les plus volontaires que possible pour animer et fournir un peu de leur temps pour continuer de faire grandir l’association bitcoin.
  • Nous avons besoin de ressources et d’un peu du temps de chacun pour progresser.
  • Tout ceci doit fonctionner dans un mode décentralisé 🙂 mais organisé.

TRANSPARENTE & DEMOCRATIQUE

  • Nous devons progresser dans notre capacité à rendre l’association transparente (partage de nos statuts par exemple) et de mettre en place des moments démocratiques pour la faire évoluer dans le bon sens.
  • Nos actifs de type web devrait nous aider à faire connaitre nos actions mais également les moments qui permettent de proposer et d’influer sur nos décisions.

  

Bitcoin en France en 2015 vu par Sandrine Ayal de NeuCoin

Une belle analyse de l’endroit où nous sommes en France sur le sujet Bitcoin.
[tag bitcoin]

https://medium.com/@twobitidiot/bitcoin-in-france-be570db286f9

Today an update from France, the home of 67 million people and the fifth largest economy in the world. Guest contributor Sandrine Ayral has been involved in the Parisian startup ecosystem for the past several years, working for startups, a VC fund and TheFamily, a local startup accelerator before diving into Bitcoin last February. She worked on Coinbase‘s remote team for a few months, before joining the founding team of NeuCoin in June 2014.

Vice filme une mine bitcoin en Chine

Une visite d’une mine de Bitcoin à Dalian, une grande ville dans le nord-est de la Chine continentale, a été publié par Motherboard une émission de VICE.

L’installation est appelée la mine Bitcoin N°1. Elle contient 3 000 mineurs et coûte $ 80 000 par mois pour 1 250 kW d’électricité pour les faire fonctionner. Elle est située dans la zone Changcheng, dans le quartier de front de mer Lushunkou.

La mine semble être refroidie par d’énormes ventilateurs industriels montés sur les murs du bâtiment. Selon Motherboard, un «persistante, buzz assourdissant » émane des ventilateurs dans les mois chauds d’été.

Jin Xin explique qu’il est l’un des quatre actionnaires qui possèdent et exploitent la mine. Le groupe, décrit comme « secret »  exploite cinq autres sites. Cette mine produit 20-25 Bitcoins un jour, même elle produisait 100 pièces par jour à son apogée.

Découvrez l’homme à venir, c’est urgent

Pierre a écrit un essai intéressant sur l’homme à venir, l’humain du futur. C’est un texte qui décrit avec justesse la transformation de la société mais aussi les enjeux philosophiques qui en découlent.

Pierre porte bien son prénom. Pierre après pierre, il écrit comme on construit un édifice, il pose chacun des exemples et arguments de sa démonstration avec une grande minutie. En quatre parties, allant crescendo de l’observation à la réflexion, pierre nous prend par la main pour nous faire d’abord découvrir l’homme à venir et surtout sa naissance certaine.

Les deux premières parties sont plutôt descriptives et sont une observation attentive de ce que sera l’homme du futur et l’impact sur le monde de la communication ( qui est le thème professionnel de Pierre Calmard, patron de iProspect, agence de communication digitale de 200 personnes)

Les deux parties suivantes sont un essai philosophique, basé sur ces premières  observations. Il traitera d’abord d’une question qui est souvent au coeur du débat sur le numérique : quelle liberté nous restera quand l’homme du futur sera avenu.  La seconde partie part plutôt d’une conviction de l’auteur : le bonheur et sa recherche anime le monde. N’est-ce pas le sujet même de la philosophie?

J’ai rencontré Pierre, il y a maintenant une dizaine d’année, chez son associé et ami  Philippe Seignol lors d’un diner au début de l’été 2004. Je me souviens bien de l’année parce que Philippe et sa famille avait réchappé de justesse à la catastrophe du Tsunami en Indonésie et Thailande et nous en avions parlé une bonne partie de la soirée et jusqu’à tard dans la nuit.

Au moins de Mars de 2014 , j’avais eu l’occasion de parler avec lui de Bitcoin, et nous avions eu une discussion passionnante à ce sujet. Déjà, il m’avait parlé de son homme à venir qui n’était peut-être qu’un projet à ce moment. Déjà nous avons abordé les thèmes de liberté de chacun, et je suis ravi de voir qu’il n’a pas oublié ce point lorsqu’il parle de la monnaie digitale et de ses capacités.

Par contre il fait de Satoshi Nakamoto, l’inventeur du Bitcoin, un chercheur qui aurait depuis décédé ce qui explique son silence. C’est une hypothèse qui est assez peu partagée par la communauté des crypto-monnaies.

image

Pierre cite à Gilles Lipovetsky ( « Le bonheur paradoxal » ) qui avait traité il y a quelques années des sujets proches concernant les marques et la communication.  Le philosophe avait mis le doigt sur une forme d’excès de la marchandisation du monde qu’il appelait l’hyper consommation. Chaque pan de notre vie se trouvait envahie par la consommation :  le monde, le travail, la famille, le couple,  Pierre revisite ces concepts à l’heure du numérique et il nous conduit au même concept de « bonheur paradoxal ».  Cette vente à tous les étages, cet échange marchand sans fin nous conduit finalement à un espoir de bonheur qui cohabite avec un grand vide et n déréliction sans retour.

Illustration Pierre Calmard
Illustration Mo/CDM pour « L’homme à venir » Editions TELEMAQUE

Pour rendre le propos, plus accessible le livre est illustré de quelques dessins humoristiques qui sont à la fois drôles et pertinents.  C’est une bonne idée qui fonctionne bien.

J’ai reçu  Pierre Calmard lors des « journées grandes marques » de l’EBG qui est un cycle de conférences sur le numériques pour les patron marketing et digital des grandes entreprises : son propos était super clair et j’ai pu voir la longue queue qui s’es formée pour la signature de son livre sur son stand.. C’est le signe que son propos a touché le  plus grand nombre.

C’est aussi un signe que son discours est une des réponses à des questions importantes que l’on se pose tous au quotidien et de façon plus pressantes pour les professionnels de la communication et du numérique.

Nouvelle place de marché régulée aux US : Coinbase lance Lunar

Après avoir levé un fond de 106 millions de dollars, l’entreprise Coinbase va pouvoir opérer la première place de marché régulé.

Suite à l’aventure malheureuse de MtGox qui avait perdu plus de 400 millions de dollars, c’est une sorte de réaction du marché qui intervient un an après le crash de la plate-forme japonaise.

Pour l’instant le marché réagit positivement à cette annonce.

The Coinbase Bitcoin exchange is coming. The United States is about to receive its first licensed Bitcoin exchange called Lunar, a newly launched business vertical of Coinbase Inc.

The San Francisco-based Bitcoin Company, which recently raised a whopping $106 million funds from the New York Stock Exchange and multiple VC firms, promised their future customers the safest haven to sell/buy bitcoins.

Why is Lunar Important?

From the massive $400 million online theft at Mt. Gox to the very recent BitStamp hack where hackers stole $5 million from its hot wallet, each and every  such event pushed seasoned and new Bitcoin investors out of the Bitcoin ecosystem. At this hour of need, Lunar is “literally” a masterstroke that could bring many optimistic changes to the market.

By being a licensed exchange, customers at Lunar will at least have 100% assurance of recovering their money in case an online theft takes place. Rest assured, it could even help Bitcoin retain some of its lost value. The trade market seems to have been reacting to this event already, where BTC/USD value has surged from $230 to $260 over the weekend.

Coinbase Bitcoin Exchange Expansion Troubles

According to the available reports, Coinbase has received licenses from around half of the US states, including the much stiffer New York. The company’s founders, who are still meeting state regulators, are hopeful to expand their Bitcoin trading services throughout the nation. They are even planning to expand overseas.

“Our goal is to become the world’s largest exchange,” said Brian Armstrong, the CEO of Coinbase.

To become so, they will have to watch out for another licensed US Bitcoin exchange that will going to be launched sooner or later by the celebrated entrepreneurs Tyler and Cameron Winklevoss. Their announcement came just a few days back.

Image Credits: Coinbase, Inc.

via Coinbase New Bitcoin Exchange Lunar to Launch on January 26th | NEWSBTC.

Université d’Hiver du Barreau de Paris 2014

Une belle conférence sur « Les instruments de l’avenir » pour les avocats. avec Guilhem Argueyrolles, Gilles Babinet, Thierry Bièvre, Les frères Bogdanoff, Philippe Lemoine, Didier Renard et Philippe Rodriguez animée par David Dauba
Les grands sujets : le Big data, le Cloud, Bitcoin, Objets connectés, Imprimantes 3D, Robots…

Est ce une boîte à outils ou boîte de Pandore?

Jacques Attali et Bill Gates jugent le bitcoin

Un nouvel article dans le Huffington Post

CYBER-RISQUES et NOUVEAU MONDE

On peut parfois appeler l’Histoire pour juger de l’avenir d’une innovation ou imaginer l’Histoire à partir d’une innovation… Dans la même semaine, deux êtres spéciaux, doués de capacité d’analyse dépassant le commun des mortels, ont donné leur avis sur la monnaie digitale bitcoin et son évolution.

D’un côté de l’Atlantique, Jacques Attali a longtemps œuvré en Europe dans des sujets bancaires, il a même été président d’une banque. Plus récemment, il a lancé avec passion un système de crowdfunding que l’on appelait micro-finance à l’époque pour aider à l’inclusion financière en Afrique. Intellectuel, conseiller d’une litanie de dirigeants, il a souvent su cristalliser ses visions du futur dans des modèles simples qu’il partager avec conviction. Il n’a certes pas eu raison sur tout, mais il a le mérite de dessiner des scénarii prospectifs qui nous interroge.

Lire

Voir l’article original