5eme forum international des marques : Empreintes 2009

clip_image001

Jeudi et vendredi, se tenait un forum intéressant traitant du métier des marques et des enseignes où étaient présents leurs représentants marketing et commerciaux pour 2 jours de débats et de conférences.  Le congrès se tient tous les deux ans, à Bordeaux, avec les acteurs du secteur de l’habillement et de l’équipement de la personne. Ce forum leur permet de se poser les questions de l’évolution et de la promotion de la profession.  Sa cinquième édition comportait cette année trois axes : «Nouveaux consommateurs, nouveaux enjeux, nouveaux outils ».

« Jusqu’où doit aller la responsabilité des marques ? », « Les phénomènes de crise valorisent ou dévalorisent-ils les marques ? », « Le luxe est-il toujours un modèle ? » “Le social shopping” … Pas moins de  22 conférences en 2 Jours. J’ai surtout participé à celles traitant du rapport des marques avec l’environnement internet : “les réseaux sociaux et le  marketing social” et un autre sujet sur “le shopping social” où étaient présents des speakers intéressants.

Evelyne Chabillier de l’institut français de la mode en charge des études et de la prospective, nous a donné un aperçu du online dans l’environnement de la mode : 5,4% et bientôt  6% du chiffre d’affaires de la mode est déjà online,  ce qui dépasse la taille le CA des grands magasins. Ce business a connu une croissance de 20% au global dans un marché qui a rétréci de 4%.

La démographie reste différente pour les hommes et pour les femmes, des acheteurs hommes de moins de 40 ans, mais les femmes concentrées entre plus de 25 ans et moins de 40 ans. 

Le business en ligne de la mode se réparti en 3 grands blocs : les Vadistes en perte de vitesse pour 50% du chiffre d’affaires total, les “pure players” pour 22% en forte croissance et les marques et enseignes pour 16% en très forte croissance. 

Isabelle Juppé (la femme digitale) nous a donné un aperçu assez concret des comportements d’achats des femmes en ligne, en s’appuyant sur des exemples concrets.

Patrick Robin de 24h00.fr a fait part de ses expériences auprès des e-acheteuses, véritables consommatrices en ligne qui choisissent le canal internet comme un moyen de faire soit des achats “radins” des achats “malins” ou des achats “calins”. Trois segments de comportement qui nécessitent des approches différentes pour les e-commerçants qui utilisent aujourd’hui son portail en ligne.

Frederic Bellier de dailymotion a montré des exemples du tsunami que représente les réseaux sociaux pour les équipes marketing des marques. J’ai noté l’exemple de la “fan page” de Nutella qui a maintenant 3 millions de membres sur facebook. J’ai noté aussi l’idée du “Deballing” ( je crois pas que le mot soit dans le dico de l’académie française encore), où des internautes postent des vidéos pour partager avec leur communauté, le déballage d’un nouveau produit qu’ils viennent de recevoir et qu’ils apprécient particulièrement. 

Publicités

11 réflexions sur “ 5eme forum international des marques : Empreintes 2009 ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s