Archives pour la catégorie EBG

Un CNNUM en plein paradoxe

Je soutiens Marie Ekeland qui a accepté en devenant présidente du Conseil National du Numérique de mener les réflexions sur les enjeux du numérique et de relever le défi du « penser demain ». Elle fait ceci en plus des responsabilités de présidente de son fonds d’investissement.

Je soutiens Marie Ekeland parce qu’on lui demande de faire quelque chose d’impossible à mes yeux.  Etre à la fois la représentante d’un écosystème et l’animatrice d’un think tank indépendant.

Le gouvernement  veut faire un conseil qui représente la France  dans sa pleine et grande diversité. Le gouvernement veut un conseil du numérique qui représente la France, pas le numérique. Soit. Mais le gouvernement n’en a pas la légitimité.  Son rôle est d’écouter pas de ‘normer’ sa vision de la diversité.
Le débat restera sans fin et stérile  parce que personne n’est légitime pour « normer » la diversité. Il semblerait que le débat soit maintenant autour de la bonne et mauvaise diversité. A ce stade je rejoins Gilles Babinet qui fait le « pari de l’intelligence » et qui croit que toutes les idées sont combattables. Même si, Gilles, ceci ne se fait pas forcément dans toutes les enceintes.
En tous les cas, la bien pensance gouvernementale pourrait maintenant agir très profondément en définissant  ce qui est acceptable en terme de diversité d’idées et ce qui ne l’est pas.
Dont acte. Mais dans ce cas, merci de na pas nous venter l’indépendance de l’institution.! Il s’agit d’un think tank du gouvernement. Un secrétariat bis du numérique où se retrouve la majorité du président pour penser le futur. Un futur en marche.
Un secrétariat bis du numérique sans administration.
Si c’est le cas,  l’institution n’est plus un conseil indépendant mais une annexe de l’exécutif et alors plein de questions se sont posent:
– 2 représentants du même groupe bancaires 0 pour les autres? Il semblerait qu’un groupe bancaire soit plus introduit que les autres. Ou alors simple hasard?
– Aucune personne de l’environnement Crypto Monnaies / Blockchain? Trop disruptif? Simple hasard?
– Personne du logiciel libre ?  Empêcheur de tourner en rond?
– Personne des organisations professionnelles?
Le fonctionnement en écosystème est nécessaire et constitue la base du monde des affaires, mais le mélange public – privée ne fait pas bon ménage quand on cherche une réelle indépendance de vue.

En attendant il existe un grand nombre d’associations numérique ( plus de 20 en France) qui jouent déjà ce rôle de représentation de la société civile dans sa grande diversité. Pourquoi ne sont elle pas au cœur de cette gouvernance? Pourquoi toujours réinventer ce qui existe?

J’avais proposé au cours des discussions sur la réforme du CNNum, sans avoir été entendu, de créer des collèges provenant des associations du numérique avec des membres tirés au sort et renouvelés fréquemment pour pouvoir travailler avec le gouvernement. Ceci n’a pas été entendu, il a été remplacé par le choix jupéterien! Beaucoup plus en vogue.

Je crois que Marie Ekeland et le Ministre ont toutes les cartes en main pour pouvoir donner la légitimité au conseil national du numérique. Ils vont réussir cet exercice paradoxal.

 

Publicités

Startups : le Début de la période glaciaire ?

Publié dans  / http://digital-strategy.info/startups-le-debut-de-la-periode-glaciaire/

 

Task Force EBG Startup Grands Groupes chez Avolta

Grace à tous les retours, nous avons une très bonne matière qui va continuer à s’enrichir dans les deux prochaines workshops de la task force. Tout ceci va devenir dans quelques semaines le guide des bonnes pratiques de la relation grands groupe et startups. J’ai trouvé les participants de cette première réunion particulièrement concentrés et intéressés par le sujet. De toute évidence nous sommes à l’EBG les seuls à aller aussi profondément sur ce sujet.

Manuel Valls à l’AG de l’EBG 2015

 

L’EBG recevra le Premier Ministre, Manuel Valls, à l’Assemblée Générale de l’EBG, qui se réunira Mardi 23 Juin 2015.

 

 

 

Le thème choisi cette année sera :
« Beyond Disruption », ou comment créer de la valeur au-delà des phénomènes de disruption.
 

EBGCette assemblée réunira les 1,200 dirigeants du Digital en France, dont une majorité d’annonceurs, et les fondateurs des 100 premières start-ups françaises, selon le classement Top 100 de l’EBG, qui sera dévoilé à cette occasion. Parmi les intervenants, quatre présidents de groupes du CAC 40 ont déjà confirmé leur participation.

Charte StartUp-Grands Groupes

Avec le Premier Ministre, nous parlerons de la politique du gouvernement pour faciliter et accompagner le développement de l’économie numérique, nous évoquerons la concertation actuellement en cours et nous présenterons une Charte destinée à encadrer les relations qu’entretiennent les grands groupes avec les startups.

 

 

Afin de proposer une charte consensuelle, nous créons actuellement un groupe de travail, qui réunit 10 représentants de grands groupes et 10 représentants de startups, issues du dernier Top 100 de l’EBG.
Je serai ravi d’animer ce groupe de travail donc n’hésitez à me joindre si vous souhaitez en savoir plus. 

Axelle Lemaire: «Je veux une charte entre start-up et grands groupes»

L’ebg avait proposé ceci dans le cadre de la concertation numérique. Quelle bonne surprise de le voir repris.

J’ai deux objectifs. Il s’agit de faciliter pour les start-up l’accès à la commande et aux financements, publics comme privés. Au niveau public, le décret sur les achats publics innovants permet d’inscrire les start-up dans une relation de long terme avec l’Etat. De leur côté, les grands groupes doivent comprendre que c’est dans leur intérêt de travailler commercialement avec les start-up et d’y investir via les fonds de « corporate venture ». Dans les deux ou trois mois, je vais rencontrer les patrons du CAC 40 pour les sensibiliser à la question. L’idée serait de mettre en place une charte, de formaliser un cadre de référence sur la manière de collaborer avec les start-up.

via Axelle Lemaire:«Je veux une charte entre start-up et grands groupes».

Nous aussi : http://contribuez.cnnumerique.fr/debat/55/avis/1985

Prix StartUp Fnac

Beaucoup d’énergie et de compétences autour de ce prix StartUp Fnac où j’ai eu la chance de participer comme membre du jury.
Une bonne façon de fêter les 60 ans de la Fnac! La branche professionnelle de la FNAC organise ce concours, qui a pour ambition de découvrir les talents de demain et de leur faire connaître les services Pro de l’enseigne. A la clé de ce concours, 10 000 euros de dotation, valable sur tous les équipements Fnac Pro.

Parmi les lauréats figurent ainsi la start-up Prizm, qui a reçu le premier prix.

Lire la suite Prix StartUp Fnac

Concertation numérique

6a00d8345522f469e201b7c6ed0cfb970b-800wi

J’étais ce matin au lancement de la concertation sur l’économie numérique lancée par notre ministre Axelle Lemaire et sous l’égide du CNNUM

Selon le figaro ce matin

Manuel Valls a lancé aujourd’hui une « concertation » nationale sur le numérique, destinée à « bousculer » un Etat « qui a incontestablement du travail à faire » en la matière même si, selon le premier ministre, la France en tant que pays « n’est pas en retard ».
Cette concertation, qui réunira des contributions notamment via un site de débat en ligne (contribuez.cnnumerique.fr), doit durer d’ici à fin janvier. Selon le gouvernement, elle doit nourrir le projet de loi sur le numérique prévu en 2015 par la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire mais également contribuer à des changements non réglementaires et à redéfinir la stratégie française et européenne. « Depuis dix ans, de nombreuses lois comportent des dispositions numériques. Mais nous ne pouvons pas nous satisfaire de cette législation peinte par petites touches, parfois discordantes », a reconnu Manuel Valls dans son discours de lancement de cette concertation, lors d’un événement organisé par le Conseil national du numérique (CNN) à Paris.

EBG Journées Grandes Marques 2014 : Toktoktok et Motion Lead à l’honneur

P1070774

 

Arthur Querou de MotionLead et Serge Alleyne CEO de Toktoktok ont été les deux patrons à faire des présentations devant une salle pleine à l'EBG. 700 professionnels du digital ont participé cette année à nouveau aux Journées Grandes Marques de l'EBG.  Cette rencontre des patrons du digital. permet de se connecter et de partager des expériences dans le digital.

 

 

AK2B1289