Eradiquer l’échec scolaire c’est possible.


D’après un article de Benjamin Magnard édité sur Huffington Post

Benjamin Magnard est le patron visionaire de EDUCLEVER une société « edtech » impressionnante qui travaille sur un sujet ambitieux… très ambitieux.

Voici son point de vue sur comment l’intelligence articficielle, le technologies du numérique vont nous aider à tout simplement éradiquer l’échec scolaire.

Malgré les 140 milliards d’euros que la nation consacre à son système d’enseignement, l’échec scolaire laisse un cinquième des élèves quitter le système scolaire sans véritable formation, ni diplôme.

Malgré ce tableau noir, se dessine désormais une solution numérique pour éradiquer rapidement l’échec scolaire : la pédagogie adaptative à base de cartographie des savoirs et des maxresdefaultcompétences (l’adaptive learning, déjà très présent dans les pays anglo-saxons). Grâce aux travaux de chercheurs, de start-up et à la massification de l’usage numérique, il est désormais possible d’avancer dans cette voie révolutionnaire.

Comme le souligne Benoit Thieulin, Président du Conseil National du Numérique, « Si le numérique ne constitue pas la réponse à tous les maux, c’est un atout dont il faut s’emparer pour aider l’école à reprendre le flambeau de l’égalité des chances et améliorer l’accès de chacun au savoir dans une logique d’autonomisation des élèves comme des professeurs. »

D’après une étude du département d’état d’éducation américain, l’enseignement traditionnel avec des classes de 30 élèves procure un taux moyen d’acquisition des connaissances de 50%,. L’enseignement avec un précepteur, un prof par élève, apporte lui un taux de réussite de 98%, mais reste impossible à déployer à grande échelle du fait de son coût. Entre les deux, la pédagogie adaptative offre, à moindre coût, un taux d’acquisition de connaissances de près de 85%.

Cette cartographie des connaissances, qui est unique pour chaque élève, présente de nombreux avantages et de nombreux « usages »:

1 – La remédiation – La remise à niveau d’un élève

Grâce à une série de tests, le logiciel de pédagogie adaptative mesure toutes les compétences acquises – ou non – par un élève durant sa scolarité. Ainsi, il est possible d’apporter une remise à niveau ciblée de l’élève plusieurs années après le problème d’apprentissage rencontré. L’élève, ayant gagné en maturité, la remédiation en est d’autant plus facile.

2- L’orientation positive adaptée à l’élève

Le logiciel de pédagogie adaptative permet également, dans un mode plus prospectif, d’aider l’élève à s’orienter tout au long de ses études. En effet, ce système, connaissant finement les compétences d’un élève, son aisance et sa vitesse d’apprentissage, peut lui proposer la liste de tous les métiers naturellement accessibles à son profil. A l’inverse, le système permet aussi une orientation par objectif en créant un parcours de formation de l’élève en fonction de son point d’arrivée (le métier qu’il souhaite exercer) et de ses capacités. Tout comme le GPS qui, pour atteindre votre objectif, vous trace la route à suivre en fonction de vos « attributs » (mode de transport, circulation, météo, péage, etc.).

images-1

La pédagogie adaptative, qui s’adapte en temps réel au besoin de chaque élève, permet d’entrer dans une nouvelle ère où l’échec scolaire disparaît peu à peu car chaque élève bénéficie d’un enseignement personnalisé avec un parcours d’apprentissage sur mesure, gage de réussite et d’épanouissement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s