La communication politique prend un coup de jeune

On voit ici la question générationnelle de la communication se poser.  Le digital apparait comme un attribut de la modernité, mais aussi d’une capacité du politique à sa socialisation naturelle, bref à pouvoir être à l’écoute tout en participant au débat.  J’ai trouvé qu’Alain Lambert le disait assez bien.

Dans la description que le MODEM fait de Alain Lambert ( ancien Ministre des Finances rallié à François Bayrou ) nous pouvons lire :

Alain Lambert est un utilisateur assidu des réseaux sociaux. Il possède des comptes notamment sur Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn et Foursquare. « Ça vous permet de voir comment les gens réagissent à certains sujets de société sur lesquels vos pouvez vous interroger vous-même. C’est quasiment irremplaçable », estime-t-il.  Son franc-parler et sa réactivité lui valent le respect de nombreux internautes.

Pour tout dire je le rejoins assez sur cette citation :

« Il faut que nos gouvernants s’habituent à ces nouveaux modes de communication, qu’ils comprennent comment ça fonctionne, qu’ils jouent le jeu. Ils savent le jouer dans un comice agricole ou dans une cérémonie, on leur trouve du talent pour distribuer des poignées de mains et des bisous aux dames… Ils devraient arriver aussi à trouver leur place dans les réseaux sociaux », remarque-t-il avec amusement.

 

 

image

Publicités

Une réflexion sur « La communication politique prend un coup de jeune »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s