Communication anti-chômage : pour faire le portrait d’un emploi | Le Cercle Les Echos

En second lieu, c’est le moment de décréter le Big Bang de la sous traitance. Des millions d’emplois pourraient se créer, du simple auto-entrepreneur à l’entreprise de taille intermédiaire si les filières étaient organisées harmonieusement, avec des « avantages sociaux »  équivalents de haut en bas de la chaîne de valeur. Aujourd’hui,  les salariés chez les donneurs d’ordres, qui sont les seigneurs de l’aristocratie du travail, perçevraient comme une déchéance sociale de devenir sous-traitants , et c’est souvent avec raison : les « avantages acquis » n’irriguant pas les vassaux que sont les fournisseurs de rang deux, trois ou plus.

via lecercle.lesechos.fr

Frederic Bedin fait une analyse très juste de la situation sur le marché du travail, entre autre sur le sujet de le rapport entre la soutraitance et les salariés de "premier rang".
BIen vu

Publicités

2 réflexions sur “ Communication anti-chômage : pour faire le portrait d’un emploi | Le Cercle Les Echos ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s